Insoliscience, parce que sur tout il faut ramener sa Science !
Accueil du site > Psychologie > Psychologie sociale > Les enfants sont généreux seulement quand ils sont observés

Les enfants sont généreux seulement quand ils sont observés

jeudi 1er novembre 2012
Mots clés : enfants influence

Les enfants aussi jeunes qu’à l’âge de cinq ans prennent aussi des décisions stratégiques sur le moment où ils doivent se comporter généreusement.

Ces enfants, dès l’âge de cinq ans, sont généreux quand les autres observent leurs actions, mais deviennent antisociaux quand ils doivent partager avec un autre qui ne peut pas les voir, selon une étude de Kristin Leimgruber, publiée dans le journal PLoS One [1].

Les adultes sont plus susceptibles de se comporter de façons qui augmentent leur réputation quand ils sont observés, ou si leurs actions sont susceptibles d’être rendues publiques, que quand ils restent anonymes. Mais cette étude a cherché à examiner les origines d’un tel comportement chez les jeunes enfants. Pour ce faire, les chercheurs ont présenté des autocollants à des enfants de cinq ans et leur ont donné le choix soit d’en partager un, soit quatre, avec d’autres enfants de cinq ans.

Les chercheurs ont découvert que les enfants étaient plus généreux quand ils pouvaient voir celui qui allait recevoir les autocollants, que quand le bénéficiaire de leur don était hors de vue, et ils étaient aussi plus généreux quand ils devaient donner les autocollants dans un récipient transparent, et donc à le vue de tout le monde, que dans un qui était opaque (où personne ne pouvait voir ce qu’ils donnaient). Ils ont aussi trouvé que ces comportements étaient indépendants de la quantité d’autocollants que les enfants avaient reçus et qu’ils gardaient pour eux.

Selon les auteurs de cette étude comportementale, ces résultats montrent que les tous jeunes enfants, dès l’âge de cinq ans, peuvent déjà faire des choix stratégiques sur la façon d’être généreux ou non, cela dépendant si le bénéficiaire a connaissance de leurs actions ou non.

Leimgruber explique : "bien que la fréquence à laquelle les enfants agissent de façon antipathique soit étonnante, les conditions dans lesquelles ils choisissent d’agir généreusement sont même plus intéressantes, et elles suggèrent que les enfants sont susceptibles d’utiliser des stratégies pro-sociales plus sophistiquées que nous le supposions".

Tout comme les modèles de charité que l’on peut voir chez les adultes, les tendances à donner chez les enfants apparaissent être motivées par la quantité d’information disponibles pour les autres à propos de leurs actions, à la fois pour les adultes et les enfants, plus les autres en savent sur leurs actions et plus ils seront susceptibles d’agir de façon généreuse.


Notes

[1] Leimgruber KL, Shaw A, Santos LR, Olson KR, (2012). Young Children Are More Generous when Others Are Aware of Their Actions. PLOS ONE, 7(10):e48292. doi:10.1371/journal.pone.0048292.


 
© Insoliscience.fr - Tous droits réservés | Conception : © 2014 François Grandemange | Contacts
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP