Insoliscience, parce que sur tout il faut ramener sa Science !
Accueil du site > Psychologie > Psychologie sociale > Les hommes sont-ils plus drôles que les femmes ?

Les hommes sont-ils plus drôles que les femmes ?

vendredi 11 novembre 2011
Mots clés : femmes hommes humour stéréotype

Vous connaissez l’histoire des hommes qui sont plus drôles que les femmes ? Une étude montre le stéréotype des genres selon lequel les hommes seraient plus drôles que les femmes.

Pourquoi pensons-nous que les hommes sont plus drôles que les femmes ? Parce qu’ils le sont ! Et les hommes sont particulièrement sensibles à l’humour des autres hommes. Cependant, les femmes trouvent les hommes plus amusants parce qu’elles attribuent par erreur les choses amusantes aux hommes. Laura Mickes et son équipe de l’Université de Californie, ont exploré les raisons sous-jacentes au stéréotype selon lequel les hommes sont plus drôles que les femmes, et ont trouvé des preuves scientifiques qui confirment ce stéréotype [1].

Les hommes, comme les femmes, semblent croire que les hommes sont plus drôles que les femmes. Pourquoi ? Une des théories est que les hommes utilisent l’humour pour impressionner leurs partenaires potentielles. Les femmes disent souvent qu’elles préfèrent un homme qui les fait rire, et les hommes préfèrent les femmes qui rient à leurs blagues. Mickes et son équipe voulaient savoir s’il y avait un fond substantiel derrière ce stéréotype, i.e. si les hommes étaient réellement plus drôles que les femmes, ou s’ils étaient seulement perçus comme tels.

Dans la première des deux études, on a demandé aux hommes et aux femmes de noter des légendes amusantes pour accompagner des dessins provenant d’un journal (The New Yorker). Les chercheurs ont alors demandé à un groupe d’évaluateurs de noter combien les légendes étaient drôles, sans savoir si elles avaient été écrites par des hommes ou par des femmes. Les hommes comme les femmes juges ont évalué les légendes écrites par des hommes comme étant les plus drôles. Les hommes ont même affiché une forte préférence pour les légendes écrites par des hommes, ce qui indique une forte et unique appréciation de l’humour des hommes par les évaluateurs masculins.

Dans la seconde étude, on a montré aux hommes et aux femmes les légendes des illustrations les plus drôles et les moins drôles, évaluées comme telles dans la première expérience, et on leur a dit si elles avaient été écrites par un homme ou par une femme. Dans un test de mémoire, on leur a ensuite demandé de se souvenir si c’était un homme ou une femme qui avait écrit les légendes amusantes. En général, les légendes drôles étaient mieux mémorisées, et plus la légende était drôle plus les évaluateurs étaient susceptibles de se rappeler du sexe de son auteur. De façon intéressante, il y avait aussi un biais de la mémoire basé sur l’humour : les individus des deux sexes tendaient à attribuer faussement les légendes humoristiques à des auteurs masculins, et les légendes non-humoristiques à des femmes.

Les auteurs de conclure : "nos résultats suggèrent que le point de vue des hommes selon lequel les hommes sont plus drôles que les femmes, pourrait être le résultat du fait qu’ils trouvent réellement que l’humour qu’ils produisent est plus drôle, tout comme leur souvenir biaisé que les choses amusantes ne peuvent sortir que de l’esprit des hommes. Les femmes qui rient plus aux blagues des hommes, quand le sexe est connu, pourrait peut-être ne pas être dû à un humour supérieur, mais davantage à des influences sociales qui sont connues comme impactant le rire."


Notes

[1] Mickes L et al (2011). Who’s funny : gender stereotypes, humor production, and memory bias. Psychonomic Bulletin & Review. DOI 10.3758/s13423-011-0161-2.


 
© Insoliscience.fr - Tous droits réservés | Conception : © 2014 François Grandemange | Contacts
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP